Aujourd’hui, il existe en France un certain nombre d’initiatives visant à faciliter l’accès à la plus grande autonomie possible pour les personnes en situation de handicap.

Nous n’en connaissons pas dont le public – cible est celui des personnes en situation de grande dépendance.

En partant de nos expériences de vie personnelles, nous voulons offrir à ce public une école de la vie autonome.

Qu’est-ce qu’une école de la vie autonome ?

L’Institut du Mai à Chinon (Indre et Loire) propose à ses « clients » une formation très intéressante depuis plusieurs décennies. Nous nous en sommes inspirés et l’avons adaptée et complétée pour l’offrir aux personnes en situation de grande dépendance non accueillies à Chinon.
La grande dépendance n’interdit pas une vie autonome. Nos vies en témoignent quotidiennement.

La formation à la vie autonome est répartie en 4 étapes successives :
– Le processus d’admission,
– L’apprentissage de la vie autonome,
– La formation au rôle de particulier-employeur
– L’envol vers la vie autonome

Si vous partagez nos valeurs, nous vous offrons la possibilité de nous rejoindre.

 

Vous trouverez :

  • Le respect dû à la noblesse de votre métier,
  • La considération pour le professionnel que vous êtes,
  • Une rémunération valorisée.

1ère étape :
Le processus d’admission

Les personnes intéressées doivent se porter candidat.

Pour cela, ils doivent compléter, signer et envoyer le formulaire de pré-inscription.

Sur ce document, le candidat est invité à présenter son identité et à décrire

  • L’histoire de sa maladie ou du traumatisme à l’origine de son handicap, de sa dépendance,
  • Ses conditions de vie au moment où il dépose sa candidature,
  • Son projet de vie. Il doit montrer que celui-ci a fait l’objet d’une réflexion approfondie, qu’il est déterminé à le réaliser. Il doit, également, présenter ses objectifs à l’issue de sa formation, en répondant à la question, être autonome pour quoi faire ?

La candidature reçue par EMPOWER ME ASSOCIATION fait l’objet d’une analyse à l’issue de laquelle pourra être invité à un entretien dans nos locaux. Il sera reçu par une commission d’admission dont le rôle sera d’évaluer sa candidature, de définir un point initial, un point 0. Ce point 0 est essentiel car des candidats de niveau différent pourront être acceptés. Ce point déterminer le niveau d’entrée dans le cycle de formation du candidat. Il déterminera le contenu du parcours de formation du candidat. La formation du candidat sera, véritablement, personnalisée en fonction de ses capacités d’apprentissage, en fonction de ses points forts et de ses faiblesses éventuelles.
L’admission est suivie de l’installation du candidat en situation d’autonomie. Il est installé dans un appartement aménagé et adapté à ses besoins spécifiques. Il est le locataire de son appartement, il perçoit l’Allocation au Logement et l’Allocation aux Adultes Handicapés. Enfin, selon son niveau de dépendance, il reçoit la Prestation de Compensation du Handicap (volet « aide humaine »). Il sera accompagné par les intervenants du SAAD EMPOWER ME, si c’est son choix.

2ème étape :
L’apprentissage de la vie autonome

Une fois installé, chez lui, le « stagiaire » recevra les enseignements nécéssaires à la conduite d’une vie autonome. Ces enseignements portent sur un certain de « Savoir – gérer » :

– Ses déplacements dans la cité,
– Son emploi du temps,
– Son alimentation,
– Son logement,
– Son budget,
– Sa santé,
– Son dossier administratif
– Ses loisirs.

Cet enseignement pourra être donné par des pairs qui témoigneront de leur expérience personnelle et par des enseignants en économie sociale et familiale. Régulièrement, l’avancement de l’acquisition des connaissances sera évalué. Des points insuffisamment acquis pourront être revus.
Cette 2ème étape est essentielle car à elle seule, elle peut permettre à la personne de vivre son projet de vie, chez elle en autonomie.

3ème étape :
La formation au rôle de particulier – employeur

Si la personne souhaite aller plus loin dans sa démarche d’autonomisation, il est possible de l’accompagner. Il est important de souligner qu’à tout moment si elle souhaite revenir à la 1ère étape ce sera possible. La démarche est individuelle, adaptée au rythme de la personne. Il s’agit d’une démarche sur mesure.

A l’issue de la 2ème étape, elle quitte le mode prestataire pour le mode mandataire. Ainsi, elle devient employeur de ses assistants de vie. Le SAAD « Empower me » assure son accompagnement en mode mandataire. Lors des recrutements, des assistants de vie sont proposés à son choix. La personne est guidée par le SAAD dans son nouveau rôle d’employeur. Elle devient actrice de son accompagnement.

Parallèlement, l’association lui propose une formation au rôle de particulier – employeur. Cette formation est assurée en partenariat avec la Fédération du Particulier – Employeur (FEPEM). Elle comporte tous les thèmes nécessaires à l’exercice de ce rôle, autour des savoirs gérer :

– Les recrutements,
– Les contrats de travail,
– L’élaboration des plannings,
– Les conflits,
– Les ruptures de contrat de travail.

Comme la 2ème étape, cette étape se fera au rythme de la personne et selon ses capacités à maîtriser ce rôle difficile. Il n’est pas question de faire prendre le moindre risque à la personne, de la mettre en difficulté. Les obligations du particulier – employeur sont, principalement, définies par la Convention Collective Nationale du Salarié du Particulier – Employeur.
La Fédération du Particulier – Employeur (FEPEM) a mis en place un service juridique qui accompagne, fort bien et utilement, ses adhérents.

4ème étape :
L’envol vers l’autonomie

Quand elle le décidera, la personne quittera le mode mandataire pour l’emploi-direct. Elle entrera en 3ème étape, elle prendra son envol. Elle sera accompagnée pour organiser le retour dans sa région d’origine, si cela correspond à sa volonté.

Nous sommes à votre disposition pour répondre à toutes les questions que vous suggèrerait cette présentation rapide.